"Que nous dit le retour des manifestations de rue ? En France, avec la crise des gilets jaunes, mais pas seulement, partout dans le monde, de l’Algérie au Soudan en passant par Hong Kong la rue manifeste pour dénoncer une crise de la représentation et un délitement de la démocratie. Paul Baudon, jeune photographe, dans la pure veine du documentaire, en s’attachant à suivre samedi après samedi le mouvement social des gilets jaunes de ces derniers mois, nous apporte ses éléments de réponse. Il a assisté au spectacle d’une révolte dont l’issue est systématiquement un affrontement avec les forces de l’ordre. Dans ce contexte, la détermination des deux parties a engendré une radicalisation des rixes et une rhétorique guerrière. Les armes mises à la disposition des forces de l’ordre, certes non-létales, ont engendré des blessures multiples. David Dufresne, le journaliste qui tient comptabilité rigoureuse de ces violences en était à 860 signalements début juillet de cette année ! Paul Baudon quant à lui, ne s’est pas arrêté au désordre de la rue pour ses images, il est aussi allé à la rencontre de victimes et a scénarisé les armes utilisées par les policiers. Il nous pose à son tour la question de la rue comme seul espace d’affirmation politique et de confrontation possible face à l’ordre établi." 
Texte de Gilles Favier, à l'occasion de l'exposition "Manifester" à la Maison de l'Image Documentaire de Sète (MID), du 4 octobre 2019 au 4 janvier 2020
Extrait de la série "Manifester"
Back to Top