A l’origine, un battement cardiaque est dû à une pulsion électrique. A l’origine, une photographie est un déplacement de photons sur une surface sensible. C’est en liant ces deux idées et à partir des recherches d'Étienne-Léopold Trouvelot et de Hiroshi Sujimoto qu’est née l’idée de déclencher des clichés directement à partir de mon rythme cardiaque.
Explications techniques : Les battements cardiaques sont amplifiés de façon sonore, afin de déclencher à partir d'un commutateur sensible aux fréquences basses, un arc électrique de 500 000 Volts. Cet arc vient finalement se déplacer de façon aléatoire sur le papier RC.
Le projet "A l'origine du coeur" a fait l'objet d'une publication dans Fisheye Magazine et de plusieurs performances publiques avec le Collectif Trigone (Faites de l'image 2021, "Saint-Girons à coeur"... )
Back to Top